Document press critiques concerts a Villepreux d'Alain Hiot et a Ghislenghien de Michel Preumont

SAVOR PLAYS SANTANA

Bodyguards Tribute To Whitney Houston (B)

"Circus" Tribute To Lenny Kravitz (F)

Circus Tribute To Lenny Kravitz Une première en Belgique pour 'Circus' groupe français qui a tiré son nom du 4ème album de Kravitz. -Circus est un tribute de Lenny qui joue avec beaucoup de présence -ça se remarque sur les photos- et de punch des titres comme 'Always on the run', 'Mama said' ou bien encore 'Are you gonna go my way', titres incontournables funk,rock et rythm and blues.La soul et le hard rock ne sont pas loin non plus de son rock psychédélique !!! 'Circus', un très bon moment visuel et auditif pour les spectateurs du Cornesse Tribute. Les fans de Kravitz absents ont assurément eu tort !!! ©AC-Tous droits réservés. Alex Caro

Purple Years Tribute To Deep Purple (B)

Epoustouflant ! Il m'est toujours très difficile de parler des « tributes » car selon moi, nul ne saurait copier suffisamment bien pour que je me déplace. Et je me suis longtemps demandé pourquoi et a quoi bon se donner tant de mal a faire ce qui a déjà été fait. Mais il n'y a que les idiots qui ne changent pas d'avis et même moi je me suis remis en question et j'ai surtout pris le mot Tribute dans sa véritable signification. J'ai donc ouvert cette porte que je tenais fermée depuis trop longtemps. S'il est vrai que la compo pure reste difficile pour un groupe, atteindre la qualité en cover ne l'est pas moins. Cela demande déjà un minimum d'implication, de recherche, et une somme de travail tout aussi importante, si pas plus. Pour arriver a se faire reconnaître comme Tribute, certains iront même jusqu'à copier la gestuelle, les mimiques de leur vedettes. Mais il ne suffit pas a mes yeux de jouer des œuvres d'un tel ou tel groupe et « entrer dans ses fringues » pour être qualifié de « Tribute ». Dans le cas de « Purple Years » c'est tout a fait autre chose. Vous sentez a la première écoute qu'il y a un esprit Purple mais que ce n'est pas l'essentiel. Curiosité oblige, je cherche donc ailleurs et je comprend. Leur son provient comme au bon vieux temps, de l'entente entre musiciens, cette fusion et ce plaisir de jouer influence avant tout ma façon de les écouter. Un Purple Gost hante sûrement les nuits de ces gars là, mais ce n'est pas là le principal. Nous sommes en présence d'un groupe qui possède sa propre identité, son propre son, et qui mérite largement d'être écouté pour ce simple fait. Il n'est pas question pour moi ici de comparer le jeux d'un John Lord ou de Ritchie Blackmore avec ces musiciens, ce serait une imbécillité. Dans le cas présent c'est une poignée de potes, qui mettent leur art au service d'une œuvre, on sent leur propre griffe au travers d'un répertoire hyper connus. Cela met en avant la valeur musicale de chaque membre du groupe. Ils se baladent dans leur trip avec plaisir ça se sent, et ça se voit. Il y a ce coté propre, précis de leur bagages respectifs, qui une fois mis en commun dans ce type de musique donne la magie « Purple ». Des Tributes de Deep Purple il y en a partout, mais là l'hommage est bien rendu. « Purple Years » un pur produit de chez nous et il serait indécent de ne pas en parler. © M.Thomas/zgoplus 03/2014